Une histoire de famille

Bien que la structure juridique « GAEC Montjean Coteaux » ait été créée en 1975, le travail de la vigne existe dans la famille depuis 4 générations

1975 : Création du GAEC par les frères Delaunay: Gilbert et Yves accompagnés de leurs épouses Thérèse et Annick. Le domaine compte alors 7 hectares de vergers et 10 de vignes principalement situés sur les aires d’appellations « Anjou » et « Anjou-Coteaux de la Loire ».

1978: Construction du site de « Daudet-ZI » à Montjean sur Loire un bâtiment de  1500 m2 comprenant un hall de conditionnement des fruits et une chambre froide.

1980 : Lancement des premières cuvées « méthodes traditionnelles ». À l’époque, ces AOC, s’appelaient  des méthodes champenoises blanc, rosé ou rouge. La deuxième fermentation en bouteille dite « la prise de mousse » était faite par des prestataires extérieurs.

1981 : Premières journées portes ouvertes.

1982 : Yves et Annick Delaunay quittent le GAEC.
Lancement du jus de pomme, fabriqué par un artisan local à petite échelle.

1983 : Construction de la cave afin d’avoir un outil de travail plus performant et qualitatif.

1984 : Jean-Marie, fils ainé de Gilbert et Thérèse, rejoint l’entreprise familiale.

1985 : Première année de récolte des appellations Coteaux du Layon Saint-Aubin, Beaulieu et Chaume.

1988 : Pascal, second fils de Gilbert et Thérèse, intègre le GAEC.

1990 : Transformation du jus de pomme au Domaine et conditionnement en bouteilles de 20 cl et litres verres à plus grande échelle  afin de palier un marché difficile et de revaloriser la production de pomme.

 1991 : Construction des bureaux

1992 : Alain et Marie-Céline s’installent, le domaine compte alors 6 associés: les parents et leurs quatre enfants.
Agrandissement des bâtiments pour atteindre une surface de 3725 m² couverts avec la construction d’une chambre froide d’une capacité de 800 tonnes de fruits, d’un chai de vinification avec préau pour accueil de la vendange, d’une salle de stockage des vins climatisée, et pour l’accueil des clients une salle de dégustation et de réception.

Gilbert, Thérèse et leurs quatre enfants

1993 : Naissance de deux nouvelles activités : « la location de salle pour les fêtes de famille, réunions, séminaires…» et  « la réception des groupes pour des journées à thème afin de découvrir la région, le domaine et ses vins ».

1994 : Première année de récolte des vignes en cabernet du Château du Pin à Champtocé.

1996 : Les Crémants de Loire remplacent les « Anjou méthode traditionnelle ».

2000 : Gilbert et Thérèse prennent leur retraite.

2006 : Le mode de culture est certifié « Agriculture Raisonnée ». La méthode de prise de mousse, stockage et dégorgement du Crémant de Loire sont effectués au Domaine.

 

2007 : Lancement du jus de pomme conditionné en bib de 3 litres longue conservation.

2009 : Lancement du jus de pomme conditionné en bib de 5 litres longue conservation.

2010 : Le domaine est labellisé « Cave touristique » par Interloire.
Création d’une salle pour la transformation du jus de pomme.

2014 : Jean-Marie quitte le GAEC. Il est remplacé par Régis Delaunay (fils d’Yves et Annick). 
Lancement de la nouvelle cuvée « Crémant de Loire Brut Nature », issue d’une vendange manuelle de Cabernet et Chardonnay, d’une sélection des jus à la pressée et d’une prise de mousse de 2 ans sur latte. La sélection des jus lui permet d’être « Brut Nature » (sans liqueur d’addition lors du dégorgement).

2017 : Lancement d’une nouvelle cuvée « L’Ange vin ». Sur une base de Crémant de Loire, le rajout d’une liqueur aromatique sur la recette de la soupe angevine.

Aujourd’hui, 1000 hectolitres de jus de pomme 
sont produits au domaine.
Nous comptons désormais 57 hectares de vignes 
sur 10 communes AOC et AOP d’Anjou. 
Plus de 10 000 visiteurs par an. 
Environ 3000 repas servis dans la salle de réception par an.